Pour une mise en application plus ferme, sûre et rapide du modèle économique et social

La Havane, 1er juin, (RHC).- Le président cubain, Miguel Díaz-Canel, a appelé le Conseil des ministres «à un exercice profond de pensée innovatrice qui nous conduise à une stratégie réelle pour faire face à la crise mondiale provoquée par la pandémie de Covid-19».

Au cours de la réunion d’hier pour le suivi des mesures de prévention et de contrôle du nouveau coronavirus, Miguel Díaz-Canel a souligné que le grand but est de parvenir à la transformation productive dont le pays a besoin à l’heure actuelle, une transformation donnant lieu à des processus plus efficaces, plus productifs, à davantage d’utilité et de revenus, satisfaisant la demande nationale et rendant possible les exportations, une transformation qui a en plus rende propice le bienêtre, le développement et la prospérité.

Le Chef de l’État a d’autre part souligné que les résultats économiques qui seront obtenus soutiendront les acquis de la Révolution et l’œuvre de justice sociale qu’elle a développée. «La question n’est pas seulement de les défendre et les maintenir mais aussi de les perfectionner » a-t-il ajouté.

Au sujet de la stratégie de redressement post-pandémie qui sera prochainement présentée pour son approbation, Miguel Díaz-Canel a signalé qu’elle doit «nous mener à une mise en application plus ferme, plus sûre et plus rapide de tout ce qui est prévu dans la conceptualisation du modèle économique et social et dans les grandes lignes».

Pour y réussir, a-t-il ajouté, il faut éliminer des obstacles et concrétiser des questions déjà proposées et qui ne sont pas tout à fait mises en application «en changeant une série de façons d’opérer, d’agir et de diriger, surtout l’économie».

Sur ce point, il a mis l’accent sur la production alimentaire pour dépendre chaque fois moins des importations.

Le président cubain a également proposé de perfectionner les institutions parce qu’elles font partie de chaînes qu’elles ne peuvent pas entraver.

Au sujet de la conception de l’étape conduisant au redressement, Miguel Díaz-Canel a précisé qu’elle doit comprendre trois objectifs fondamentaux : Comment faire ce retour à la normale, comment éviter une résurgence de la maladie ou comment l’approcher au cas où elle aurait lieu et comment réduire les risques et les vulnérabilités suite au nouveau coronavirus.

Le président cubain a énuméré des questions dont l’augmentation graduelle et asymétrique des activités, la reprise dans les plus brefs délais possibles des processus productifs et des services, le maintien de la distanciation physique, les mesures prises à l’égard des secteurs les plus vulnérables de la population et les décisions à prendre pendant l’été afin d’éviter une résurgence de la maladie.

Il a également mis l’accent sur l’importance de la poursuite de la recherche d’un vaccin cubain contre la Covid-19.

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up