Vocation de service dans les communautés défavorisées

Auteur : Roberto Morejón

Des jeunes cubains ont entamé des journées de grande utilité défiant la forte chaleur de l’été, avec un regard plus profond, qui doit écarter le paternalisme et les visions triomphalistes, sur les quartiers défavorisés, où l’on doit percevoir les peines, les succès, les désespoirs,  les pénuries et même les indisciplines.

Environ 3 mille étudiants cubains, préalablement entraînés par le Ministère du Travail et de la Sécurité Sociale et d’autres institutions, analyseront la réalité de 300 quartiers vulnérables.

Leur travail sera essentiel pour repérer les difficultés dans des communautés parfois peu organisées, où les services de base tels que la santé et l’éducation sont garantis, mais où les comportements sont inégaux.

Les jeunes étudiants spécialisés en sciences humaines et en droit vont rechercher à l’intérieur de ces communautés avec respect, altruisme et sagacité. C’est un sondage et à la fois, une transmission de valeurs.

Les brigadistes ont la mission de parler de dignité, d’honnêteté, de décence, de respect aux personnes du troisième âge, de service à la communauté et à la Patrie et du souci constant que doit avoir chaque personne afin d’améliorer  son instruction générale, d’accéder aux écoles d’arts et métiers et d’art et littérature.

L’initiative, dirigée par l’Union de Jeunes Communistes coïncide avec l’intérêt de Cuba d’établir un pont plus solide ou même de le créer là où il n’existe pas, pour s’informer le mieux possible des problèmes de la vie quotidienne des habitants de ces quartiers vulnérables.

Le grand travail déployé par le Bureau de l’Historien de La Havane, dirigé jusqu’à sa mort par l’éminent intellectuel Eusebio Leal, dans des secteurs de la Vieille Havane, perdure encore dans la mémoire de beaucoup de personnes.

Il est possible que les jeunes universitaires reçoivent des plaintes à propos de la gestion de quelques fonctionnaires qui n’ont pas fait leur travail et ont ignoré leurs revendications.

Mais face à ces difficultés et d’autres qui s’ajoutent, ils ne pourront pas se déployer simultanément dans tout l’archipel parce que Cuba applique des mesures hygiéniques et sanitaires rigoureuses en raison du Covid-19.

Cependant les brigadistes feront leur sondage avec beaucoup de précaution sur le terrain.

Leur mission est de parler parce qu’ils n’ont pas de ressources pour couvrir des besoins matériel et ils ont été nommés pour une autre mission, ils doivent servir d’interlocuteurs pour une assistance plus rapide, dans le but de résoudre les problèmes des citoyens dans les plus brefs délais.

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up