Le président du Mexique demande à Washington de renforcer le contrôle des armes

Mexique, 5 août, (RHC).- Le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, a exigé aux autorités nord-américaines de renforcer le contrôle des armes et de punir l'auteur de la fusillade qui a fauché la vie de 26 personnes dont 6 Mexicains, samedi dernier, dans la ville frontalière d'EL Paso.

Le président López Obrador a critiqué l'utilisation excessive des armes à feu aux États-Unis et appelé les autorités du pays voisin à assumer leur responsabilité.

De son côté, le chef de la diplomatie mexicaine, Marcelo Ebrad, a annoncé ce dimanche que le gouvernement du président López Obrador envisage d'engager des poursuites judiciaires au nom de ses ressortissants victimes de la fusillade survenue samedi à El Paso au Texas.

Il a indiqué dans un tweet que le président Andrés Manuel Lopez Obrador lui avait demandé de prendre des mesures "d'abord pour protéger les familles des victimes", mais souhaité également que des mesures soient prises pour protéger la communauté mexicano-américaine vivant aux États-Unis.

Six Mexicains font partie des 20 personnes abattues par un tireur dans un hypermarché Walmart, tandis que sept autres font partie des 26 blessés.

Le Mexique "condamne fermement cet acte barbare au cours duquel des Mexicains innocents ont perdu la vie", a dit Marcelo Ebrard.

El Paso, dont la population est à 83% d'origine hispanique selon les chiffres du recensement, est un point de passage très fréquenté entre les États-Unis et le Mexique.

Les États-Unis ont connu tôt dimanche une autre tuerie de masse au cours de laquelle un homme armé a tué neuf personnes et fait 26 blessés à Dayton dans l'État d'Ohio.


 

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up