Des élus colombiens dénoncent devant la CPI les abus de la police

Bogota, 30 sept (RHC).- Le sénateur Ivan Cepeda, du Pôle démocratique de Colombie, a annoncé ce mardi sa décision d’envoyer à la Cour pénale internationale (CPI) des documents contenant les allégations d'abus policiers enregistrés dans le pays ces derniers mois et prouvant «le mépris de la justice du président [Iván Duque] et du ministre de la Défense».

Dans des déclarations à Caracol Radio, Ivan Cepeda a assuré qu'il rendra des rapports sur les atteintes dont la population civile a été victime par l'intervention de membres de la police.

Ivan Cepeda a souligné que ces dernières années, 57 meurtres, 20 actes de torture, 1 923 détentions illégales, ainsi que cinq actes de violence sexuelle sont attribués ou liés au personnel en uniforme.

Il s'agit d'événements dans lesquels la population civile a été affectée par l'intervention des membres de la police, notamment dans le contexte des manifestations de 2019 en mars 2020 et des mobilisations des 9 et 10 septembre dernier, a déclaré l’élu colombien d’opposition.

Le sénateur a souligné qu'il espère qu'au vu de ces allégations la Cour pénale internationale se prononcera sur la situation de violence en Colombie.

L'accusation est adressée en particulier contre le président colombien, Iván Duque et le ministre de la Défense, Carlos Holmes Trujillo, car ils sont considérés comme les plus responsables de l’armée.

Source: TeleSur

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up