L'ALBA-TCP exige la cessation des mesures coercitives contre les pays du bloc

Caracas, 2 mars (RHC) L’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique-Traité de commerce des peuples (ALBA-TCP) a exigé  des États-Unis qu’ils mettent fin à l’application de mesures coercitives unilatérales contre plusieurs pays du bloc.

À l’issue de la 21e réunion du Conseil politique, l’ALBA-TCP a demandé à Washington de lever ces mesures punitives qui imposent des obstacles aux nations concernées dans l’affrontement au Covid-19, notamment le Venezuela et le Nicaragua.

Dans la déclaration finale de la rencontre, les ministres des Affaires étrangères du mécanisme d’intégration ont appuyé l’appel du rapporteur spécial de l’ONU, Alena Douhan, pour que les États-Unis et l’Union européenne lèvent les sanctions contre l’État vénézuélien.

Ils ont également appelé à la levée immédiate et inconditionnelle du blocus économique, commercial et financier contre Cuba et ont préconisé la fin de la possibilité de saisir les tribunaux américains en vertu du chapitre III de la loi Helms-Burton.

L’ALBA-TCP condamne à nouveau la qualification de l’île des Caraïbes comme commanditaire du terrorisme par le gouvernement des États-Unis et l’inscription sur la liste fallacieuse du département d’État des États-Unis.

L’Alliance a également réaffirmé son attachement à l’intégration latino-américaine et caribéenne, ainsi que sa volonté d’imposer une réponse solidaire, coordonnée et conjointe aux impacts des multiples crises engendrées par la pandémie de Covid-19.

À cet égard, il a appelé le système financier international à accorder un traitement spécial et différencié aux petits États insulaires en développement des Caraïbes, durement touchés par la conjoncture économique et sanitaire, avec une baisse significative du tourisme.

Le bloc intégrationniste a dénoncé l’accaparement de vaccins contre le Covid par les pays les plus puissants du monde ; 'il faut une distribution équitable et solidaire pour protéger les pauvres et les plus vulnérables', a-t-il souligné.

À son tour, l’ALBA-TCP a reconnu la contribution de Cuba à la réponse à la pandémie, malgré les circonstances imposées par le renforcement du blocus des États-Unis et la campagne pour discréditer et saboter la coopération médicale internationale de l’île.

Le Conseil politique de l’entité a réaffirmé sa volonté de répondre aux besoins les plus urgents et d’assurer la sécurité alimentaire des populations vulnérables.

Elle s’est également félicitée des accords conclus lors des récentes réunions des hauts responsables de l’ALBA dans les domaines de la santé, de l’agriculture et de l’éducation, en vue de revitaliser l’Alliance et de renforcer l’unité régionale face à l’impact de la situation économique et de la pandémie.

 

Source Prensa Latina

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up