Les Pasteurs pour la Paix exigent devant l'ambassade des États-Unis au Mexique la levée du blocus de Cuba

La Havane, 16 juillet, (RHC).- La 27e caravane des Pasteurs pour la Paix est attendue demain à La Havane. Les Pasteurs pour la Paix, organisation œcuménique étasunienne, parcourent tous les ans les principales villes des États-Unis. Ils dénoncent le blocus économique, commercial et financier que Washington a décrété contre notre pays en février 1962 et ils collectent de l'aide pour le peuple cubain.

Arrivés hier au Mexique d'où ils viendront chez nous, les membres de la 27e caravane des Pasteurs pour la Paix se sont donné rendez-vous devant l'ambassade des États-Unis au Mexique pour exiger la levée du blocus.

Parmi les orateurs figurent Mgr Raul Vera, évêque de Saltillo, la capitale de l’État de Coahuila.

Demain, les Pasteurs pour la Paix ont prévu la tenue d'un forum intitulé: «Les nouvelles relations Cuba États-Unis, le blocus a-t-il été levé?.

Le but est de contrecarrer la perception que certains médias ont créé dans l'opinion du fait que le blocus aurait été levé après l'annonce par l'administration Obama de mesures visant à l'assouplir.

Les Pasteurs pour la Paix exigent le démantèlement de cette politique dénoncée par Cuba comme l'un des principaux écueils qui entravent la normalisation des relations avec les États-Unis ainsi que la restitution à Cuba du territoire qu'occupe la base navale étasunienne de Guantanamo contre la volonté du peuple et du gouvernement cubain.

Gabriela Juarez, présidente de l'Observatoire ecclésial, et membre de la caravane, a déclaré que les relations entre Cuba et les États-Unis ne reposent pas sur un pied d'égalité et ont besoin d'avancer davantage.


 

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up