Cuba cherche à accroître l'efficacité des pôles de production agricole

Divers acteurs économiques interviennent dans les pôles de production agricole.

La Havane, 9 sept. (RHC)- Maury Hechavarría, vice-ministre de l'Agriculture, a qualifié ce mercredi la création de pôles de production agricoles d’une des rénovations les plus importantes entreprises dans le secteur ces derniers temps.

Au cours d’une intervention au programme La Table Ronde que diffusent la radio et la télévision nationale, le vice-ministre cubain de l’Agriculture, a souligné la participation coordonnée de divers acteurs économiques et les stratégies adoptées pour réduire les importations et augmenter la production alimentaire.

La commercialisation des produits agricoles et forestiers, la génération de bénéfices économiques et sociaux, l'introduction de technologies modernes telles que l'agriculture de précision et la création d'emplois sûrs pour la population de la région qu'ils couvrent, sont quelques-unes des fonctions de ces centres, approuvés  il y a juste une semaine.

Ces organisations sont chargées de garantir la production pour les grandes villes, non seulement La Havane, mais aussi les autres capitales provinciales, car les municipalités et le reste des territoires seront approvisionnés par des systèmes alimentaires locaux.

Il leur incombera également de garantir un approvisionnement stable et de qualité pour l'industrie alimentaire et le tourisme et de parvenir à une augmentation des exportations.

Les pôles de production agricole sont fondés sur le principe d'intégration puisqu'ils sont composés d'entreprises publiques, de coopératives, de producteurs individuels, de travailleurs indépendants (privés), d'entités scientifiques, technologiques et d'innovation et d'universités.

Il s'agit d'une mesure pratique visant à organiser la production et les processus dans les campagnes, à faciliter les liens et à concentrer les ressources limitées du pays dans les endroits les plus productifs afin d'obtenir de meilleurs résultats.

Il vise également à utiliser efficacement les machines, à introduire l'agriculture à grande échelle et à améliorer l'irrigation, le transport et la logistique en général.

Le plus important est que sur un même territoire et dans des zones compactes, plusieurs acteurs économiques seront intégrés, indépendamment de leur forme de gestion, de leur échelle de production et de la technologie qu'ils utilisent.

En outre, les pôles devront utiliser efficacement les terres et assurer une rotation adéquate afin de garantir la continuité des cultures et l'approvisionnement en temps voulu de l'agro-industrie, ainsi que d'augmenter les rendements agricoles par hectare grâce à l'application de la science et de la technologie.

Source : Prensa Latina

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up