Mme le maire de Washington se prononce pour les échanges libres entre les États-Unis et Cuba

 


 

La Havane, 24 février, (RHC).- Mme le maire de Washington, Muriel Browser, s'est prononcée ici à La Havane pour les échanges libres entre les États-Unis et Cuba.

«Si j'avais l'occasion de parler avec le président Barack Obama je lui dirais d'être osé au sujet de Cuba» a déclaré Muriel Browser à l'agence cubaine de nouvelles peu avant son retour à Washington.

Elle a d'autre part signalé que le président Obama ne viendrait pas à Cuba s'il n'était pas résolu à obtenir de nouvelles choses dans les relations bilatérales.

Mme le maire de Washington voit d'un très bon œil l'élargissement des catégories de voyages autorisées pour les Étasuniens souhaitant visiter Cuba mais elle voudrait que «ces catégories soient élargies davantage.

«Nous souhaitons faire usage de notre argent à Cuba, voyager librement et directement partout dans ce pays» a-t-elle signalé en faisant allusion aux restrictions qui pèsent encore sur les Étasuniens qui veulent faire du tourisme dans la plus grande des Antilles, à cause du blocus.

Elle a d'autre part signalé que des chefs d'entreprises étasuniens sont intéressés à s'implanter à Cuba et cela est dû dans une large mesure au fait qu'un grand nombre d'Étasuniens ont pu venir ici et connaître de près la réalité cubaine.

«Nous avons appris au premier forum d'affaires Washington-Cuba que les entreprises nord-américaines doivent savoir qu'il y a ici un système stable, des garanties et une protection pour les investissements» a-t-elle souligné.

Peu avant de conclure l'interview exclusive à l'ACN, Muriel Browse a exprimé sa conviction du fait que Cubains et Étasuniens ont beaucoup plus de choses en commun que les gens ne l'imaginent.

 

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up