Le Venezuela dénonce une nouvelle ingérence des États-Unis dans ses affaires intérieures

La Havane, 7 juillet, (RHC).- Le Venezuela condamne ce samedi les déclarations interventionnistes du secrétaire d'État nord-américain, Mike Pompeo, à l'occasion de sa fête nationale.

Dans un communiqué rendu public à Caracas, le ministère vénézuélien des Affaires étrangères souligne que Washington persiste dans sa politique de ne pas reconnaître les institutions vénézuéliennes et la volonté du peuple exprimé à maintes reprises de manière constitutionnelle, participative, pacifique et directe.

Le communiqué souligne que chaque 5 juillet tout Venezuela célèbre son droit inaliénable à l'indépendance, à l'autodétermination, à la souveraineté et à l'identité nationale. La date, relève le texte, est propice pour « rappeler aux empires la volonté irrévocable des Vénézuéliens d'être libres depuis 207 ans ».

Le gouvernement vénézuélien a par ailleurs reçu un grand nombre de messages de fraternité et de solidarité de tous les coins du monde à l'occasion du 207e anniversaire de la signature de l'acte de la déclaration de son indépendance.

Parmi ces félicitations, celle du président cubain, Miguel Diaz-Canel qui dans un message adressé à son homologue vénézuélien, Nicolas Maduro, a confirmé l'engagement du gouvernement cubain de consolider les liens de fraternité et de coopération entre nos deux pays.

De son côté, le président bolivien, Evo Morales, a souligné sur son compte Twitter que les peuples de la région latino-américaine ne permettront pas que les menaces de l'impérialisme étasunien contre le Venezuela se concrétisent.

 

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up