Cuba rejette une nouvelle ingérence dans ses affaires intérieures

La Havane, 20 juin, (RHC).- Yuri Gala, directeur des questions bilatérales à la direction des États-Unis au ministère cubain des Affaires étrangères, a exprimé à Mara Tekach, chargée d’affaires à l’ambassade des États-Unis à Cuba, le rejet énergique du gouvernement cubain à la lettre qu’elle a expédiée en complicité avec José Daniel Ferrer, un délinquant de droit commun que Washington veut présenter comme un «dissident».

Au moment de lui remettre une note de protestation, Yuri Gala a dénoncé la dégradation morale qu’accuse la politique extérieure des États-Unis et la contribution à cette dégradation de plusieurs de ses fonctionnaires ayant des responsabilités sur des questions concernant Cuba.

Il lui a dit que la conduite de l’ambassade des États-Unis et de sa chargée d’affaires représentent une claire ingérence provocatrice dans les affaires intérieures de notre pays et constitue une flagrante violation des normes du droit international et des relations diplomatiques entre les États.

Il lui a rappelé qu’elle représente un gouvernement connu pour sa conduite déplorable en matière de droits humains, aussi bien sur son territoire que dans d’autres pays et il a cité en exemple l’assassinat de George Floyd par les forces de l’ordre.

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up