Des syndicats et des mouvements sociaux au Brésil exigent le départ de Temer de la présidence

Brasilia, 6 septembre, (RHC).- Environ 2 000 membres des syndicats et des mouvements sociaux au Brésil ont occupé le Ministère des Finances, dans le cadre d'une journée de lutte unitaire pour exiger le départ de Michel Temer de la présidence.

Ils ont fait savoir que l'occupation s'étendra jusqu'à demain lorsque les manifestants participeront à Brasilia à d'autres actions à l'occasion de la Journée des Exclus.

 

 

Édité par Tania Hernández



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up