Diaz-Canel: «Nous avons surmonté une année difficile et la première reconnaissance est pour le peuple»

Photo: Estudios Revolución

La Havane, 27 nov. (RHC).- «Nous avons surmonté une année difficile et la première reconnaissance est pour le peuple», a déclaré le président Miguel Díaz-Canel lors de son intervention aux conclusions de la vidéoconférence avec les gouverneurs, le maire de la municipalité spéciale de l'île de la Jeunesse et les plus hautes autorités des territoires.

Le chef de l'État a déclaré que nous approchons du moment où nous commémorerons le 62e anniversaire du triomphe de la Révolution, un moment où nous commencerons à réfléchir sur la façon dont cette année s'est écoulée et sur tout ce que nous nous proposerons de faire l'année prochaine.

Il a rappelé que le peuple cubain a fait face cette année au renforcement du blocus, aux menaces, aux pressions, aux restrictions du gouvernement des États-Unis et, d'autre part, au Covid-19 et à toutes ses implications dans l'ordre économique et social.

Le chef de l'État a déclaré que nous nous préparons à entamer une année complexe et très difficile avec une motivation suffisante pour renouveler nos engagements dans tout ce que nous avons à faire.

Miguel Díaz-Canel a indiqué que nous devons arriver au congrès du parti en avril avec un niveau élevé de respect de ce qui a été approuvé au septième congrès. C'est pourquoi, a-t-il ajouté, nous avons travaillé sur la stratégie économique et sociale qui, en même temps, promeut des tâches qui étaient en suspens.

Miguel Diaz-Canel a considéré que la mise en application de la stratégie économique et sociale et la tâche de régulation sont une priorité à l'attention de toutes les instances gouvernementales, et que d'autre part, il est nécessaire de poursuivre la lutte contre le Covid-19.

Lors de l'évaluation de cette période marquée par la confrontation à la pandémie et la mise en application par les États-Unis de mesures visant à renforcer le blocus, le président cubain, a évoqué les finalités des nouveaux objectifs qui nous attendent.

«Une fois de plus, nous avons vaincu et désarticulé les intentions perverses de l'empire de détruire la Révolution et le peuple a encore grandi », a-t-il dit. Et il a ajouté que nous devons nous consacrer à faire en sorte que cette conviction stoïque et partagée de résistance pour préserver l'énorme travail de justice sociale de la Révolution soit soutenue par une croissance productive et efficace basée sur nos propres réalisations, sur ce que nous sommes capables de faire par nous-mêmes, ce qui nous donnera plus de souveraineté et nous rendra moins dépendants des importations et des facteurs extérieurs. Pour atteindre cet objectif, il faut faire preuve de créativité dans le traitement des questions dont nous avons discuté aujourd'hui», a-t-il conclu.

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up