Le prosélytisme de la présidente de facto de la Bolivie est dénoncé

La Paz, 31 août  (RHC)- De nombreuses personnalités et une bonne partie de la population à travers les réseaux sociaux dénoncent la campagne de  Jeannine Áñez, profitant de son poste de présidente de facto.

L’on signale qu’Áñez, candidate de l’Alliance Ensemble, profite de sa condition de présidente pour faire du prosélytisme en sa faveur en vue des élections d’octobre.

Le méga ratissage de La Paz a pour but que l’inepte Añez fasse campagne. Comme vous pouvez le voir sur la vidéo, la putschiste n’a pas un brin de charisme, signale Vivis, usagère sur twitter se référant à une vidéo publiée sur ce réseau social.

Pour sa part, le Secrétaire aux Relations de la Fédération des Travailleurs Paysans du département de La Paz, Froilán Mamani, a dénoncé le fait qu’Añez utilise le coronavirus pour faire campagne électorale et il lui a demandé d’arrêter de tromper le peuple.

Ces dernières heures on a vu la présidente, aux côtés du Maire Luis Revilla, visitant plusieurs logements et contactant plusieurs habitants du voisinage, ce qui est vu comme du prosélytisme.

Cette action, appelée méga-ratissage réalisée par des brigades a pour but de repérer des cas suspects de Covid-19 dans le pays.

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up